La quincaillerie d'ameublement
La réalisation d’un meuble miniature comporte 6 phases :








4° La quincaillerie d'ameublement



  • C’est l’ensemble des différentes pièces métalliques qui sont incluses dans la construction du meuble :

    - charnières de porte
    - fiche à lacets
    - entrées de serrure
    - poignées et boutons de porte et de tiroir.
    - serrures, loquets et fermetures diverses



  • Ces pièces de quincaillerie sont assez rares pour les échelles inférieures à 1/5ème, hormis certaines pièces en bronze :

    - poignées et entrées de serrure de style utilisées pour la décoration des meubles de maîtrise des 18-19ème.


  • Pour les entrées de serrure, celles-ci sont fabriquées de cette manière :

    - dessiner la ferrure sur papier millimètré, la reproduire par photocopie en plusieurs exemplaires



    - coller le motif sur une bande de métal, fer ou laiton de 5/10ème à1mm d’épaisseur avec de la colle « contact »
    - découper à l’aide d’un bocfil la découpe intérieure puis le pourtour de chaque pièce
    - procéder à l’ébavurage par limage et brossage, finir à l’abrasif très fin et à la laine d’acier 000.

  • Pour les fiches à l’ancienne ou à lacet, on les fabrique avec de petits tubes et tiges en laiton soudées à l’étain ; on peut même les étamer pour simuler le fer
    Si l’on est équipé pour tourner, la fabrication est encore plus facile.

  • Pour les serrures, il est difficile de trouver des modèles à l’échelle : serrure pour coffret, pour boite à lettre ou pour vitrine chez les quincailliers spécialisés, en particulier à Paris Fg St Antoine. 

    Le nec plus ultra est bien sur de les fabriquer soi-même !