Travailler les différentes pieces
La réalisation d’un meuble miniature comporte 6 phases :








3° Travailler les pièces



  • Ce travail débute bien sur par le choix du bois, si possible de même essence que le meuble réel ou s’en rapprochant.
    Il est préférable d’utiliser des bois bien secs ou de récupération : morceaux de vieux meubles, vieilles poutres, caisses à vin (pour les meubles en pin ou sapin, à laisser sécher si besoin).

  • En ce qui concerne l’épaisseur, pour l échelle ¼ par exemple, celle-ci peut varier de 8 à 10 mm pour les portes et traverses, ce qui permet de faire des tenons et mortaises de 3 à 5 mm et des moulures de 3 à 4 mm et d’inclure des panneaux de 3 mm d’épaisseur.

  • Le travail consiste à réaliser les différentes pièces de la liste de débit et de tracer avec beaucoup d’exactitude soit au crayon à mine dure soit avec une pointe sèche les tenons et mortaises.
    Les mortaises sont percées à la mortaiseuse avec mèche de 5mm,soità la défonceuse (fraise de 3,4,5 mm).
    Les tenons sont détachés à la scie (à main ou à ruban) ou même à la table de mortaiseuse avec une fraise droite de 19mm.
    Procéder ensuite à un premier assemblage de la « carcasse » du meuble (y compris les glissières des tiroirs ).

  • Lorsque cette structure est au point, on procède au découpage des traverses chantournées, au moulurage et rainurage, à la sculpture à champlever des motifs, pieds coquille-de biche ou bigorneau.
    La carcasse est à nouveau remontée à « blanc ».
    On travaille enfin les différents panneaux qui s’incluent dans l’ossature.
    Lorsque le corps du meuble est au point, on réalise les portes, les tiroirs et la corniche, ce qui permet de les ajuster avec toute la précision souhaitable.

  • Pour votre SECURITE, et celle de vos mains en particulier, lorsque vous travaillez des petites pièces, n’utilisez pas vos grosses machines, particulièrement la TOUPIE, mais plutôt un outil beaucoup moins dangereux : la DEFONCEUSE « sous table», pour laquelle il existe maintenant des jeux de fraises miniatures (chez HMDiffusion), en vous aidant, si besoin, d’une "mini-sauterelle"(voir Couleurs Bois n°26)